Que doit-on faire avec sa e-cigarette dans les pays étrangers ?

poster le 21/Jan/18 dans Vacances
  
  
irlande-300x200.jpg

Les législations concernant la vape divergent d'un pays à l'autre. Suivant la ténacité des lobbys et la rigueur des politiques, la manière dont chaque pays traite la question de la e-cigarette

Les législations concernant la vape divergent d'un pays à l'autre. Suivant la ténacité des lobbys et la rigueur des politiques, la manière dont chaque pays traite la question de la e-cigarette peut être plus ou moins souple.

C'est pour cette raison qu'il est impératif pour un vapoteur de connaître la réglementation dans le lieu où il souhaite poser ses valises.

 

 

 

 

 

 

Les pays qui l'interdisent dans les lieux publics

La France fait aujourd'hui partie des pays où il est interdit de vapoter dans les espaces publics, y compris les lieux de travail. C'est d'ailleurs le cas dans tous les pays européens qui ont souhaité transposé cette mesure de la Directive européenne sur les produits du tabac. Des pays de l'Union européenne avaient déjà appliqué cette interdiction avant même l'application de la TDP, comme la Belgique (là où la cigarette est proscrite), l'Espagne (écoles, aires de jeux, services et transports publics), la Croatie (tous lieux publics) et la Slovaquie (restaurants, écoles et hôpitaux). Il faut ajouter à cette liste les Etats-Unis (dans les avions et le train).

Les pays qui interdisent sa vente

Hong Kong est sur le point d'interdire la vente de cigarettes électroniques. C'est en tous cas le contenu d'un projet de loi qui sera proposé par le gouvernement chinois prochainement. D'autres pays ont déjà prohibé la commercialisation des dispositifs de vapotage. En Amérique du Sud, il y a l'Argentine, le Brésil, la Colombie, le Mexique, le Panama, l'Uruguay et le Venezuela. De l'autre côté de la planète, c'est l'Australie et certains pays d'Asie qui ont décidé de retirer toutes les cigarettes électroniques et leurs e-liquides de leurs rayons. Enfin, des pays sont encore plus radicaux, notamment Singapour et la Thaïlande qui prohibent, non plus seulement la vente de ces produits mais tout bonnement leur possession et leur utilisation !

Où mettre sa cigarette électronique dans l'avion ?

Pour des raison de sécurité, la cigarette électronique est interdite dans les soutes d'avion. Il est vrai que des accidents sont possibles avec ce type de matériels comme tous les appareils qui sont composés d'une batterie au lithium (smartphone, ordinateurs portables...), même si ces incidents sont en grande majorité imputables à l'utilisateur. D'autre part, les explosions de cigarettes électroniques sont par définition impossibles, seules des implosions peuvent survenir. Le voyageur pourra toutefois garder son matériel près de lui dans son sac en main. Les liquides de cigarettes électroniques ne semblent pas concernés par ces restrictions.

Protéger ses e-liquides du soleil

Enfin, rappelons qu'il n'est pas conseillé d'exposer sa cigarette électronique et ses recharges au soleil, car les rayons U.V ont tendance à dénaturer la saveur des e-liquides. Il est donc important de stocker ses arômes à l'abri de la lumière et bien loin de la chaleur. Cependant, il n'est pas indiqué de placer ses recharges dans un réfrigérateur. Une température avoisinant 18 degrés sera suffisant. Seuls les produits sans arômes peuvent être entreposés dans un frigo ou même dans un congélateur pour freiner l'oxydation de la nicotine. Nous parlons ici des produits nicotinés de DIY e-liquide, plus précisément les bases de propylène glycol et de glycérine végétale. En outre, vous pourrez vapoter en toute sérénité cet été sur la plage si votre clearomiseur est anti-UV, c'est à dire s'il intercepte les rayons ultra-violets et protège votre e-liquide des méfaits du soleil. Le clearomiseur BCC eVod possède cette caractéristique.


mot clés :

  
  

Articles similaires

Meilleurs articles