La Corée du Sud, une promesse de belles découvertes gustatives

poster le 14/Mar/19 dans Vacances
  
  
Voyage_Coree_Insolite_Jindo_Festival_Route_Miracle_Mer.JPG

Que l'on soit bien clair, la cuisine coréenne ne se réduit pas aux nouilles et au bol de riz ! Elle est beaucoup plus riche et plus originale que cela, bien qu'elle soit encore assez méconnue des voyageurs.

Les lignes qui vont suivre vous donneront un petit aperçu de ce qui vous attend au pays du Matin calme, côté cuisine.

La cuisine de la Corée du Sud en bref

Il est vrai que les spécialités culinaires coréennes figurent parmi les moins connues de la gastronomie asiatique, auprès des Occidentaux. Cependant, cela ne signifie pas qu'elles ne méritent pas l'attention. En réalité, partir en Corée du Sud vous promet l'une des plus belles escapades gustatives que vous pourrez faire en Asie. Déjà, il faut noter que la cuisine du pays est relativement épicée. De plus, on considère généralement qu'il y a trois grands classiques dans la gastronomie de la Corée. Il s'agit du « kimchi », du « tteokbokki » et du « bibimbap ».

Le « kimchi » est comme un véritable trésor national qui est servi presque systématiquement à tous les repas. Il est préparé à base de chou chinois fermenté qui est mariné avec du piment dans de la saumure. Le « bibimbap », quant à lui, est un mélange de riz, de légume et de viande (ou de crevette) que l'on accompagne avec un œuf au plat. Pour ce qui est du « tteokbokki », c'est un mets que l'on déguste habituellement en snack et qui est devenu un incontournable de la street food coréenne.

Se diriger vers les stands de rue pour savourer la street food coréenne

En parlant de street food, vous allez aussi remarquer que les stands de rue où vous pouvez vous restaurer son nombreux dans le pays. On pourrait même dire qu'ils sont typiques de la Corée, surtout dans les grandes villes comme Séoul. Voici certains des immanquables des mets proposés en street food :

  • Le « tteokbokki », qui se présente comme de petits bâtonnets de gâteaux de riz gluant. La sauce pimentée sucrée dans laquelle il baigne demande de faire attention si vous avez les papilles sensibles.
  • Le « sundea » est un incontournable pour celui qui apprécie particulièrement les abats. Les locaux le mangent habituellement avec le « tteokbokki ». Il s'agit d'une sorte de boudin que l'on cuit à la vapeur et dont la garniture est composée d'intestins de vache ou de porc, de nouilles et de légumes.
  • Le « hotteok » se déguste surtout lors de la période hivernale. C'est un pancake garni d'un mélange à la cannelle et aux cacahuètes. Le « hotteok » est très sucré et se mange lorsqu'il est encore très chaud.

Des plats insolites à connaître dans le pays du Matin calme

Beaucoup de voyageurs s'attendent à rencontrer des spécialités culinaires plutôt insolites lors de leur visite de l'Asie. Eh, bien la Corée du Sud ne fait pas exception à cette règle. Quelques exemples…

  • Les « gaebul » — Si vous ne savez pas ce qu'est un « pénis de mer » ou un « poisson-pénis », la Corée vous offre la chance d'en voir un de près et même d'en gouter. Ce ver marin d'apparence insolite se mange cru dans les restaurants du pays. Il est découpé en fine lamelle et est accompagné de feuilles de salade.
  • Les « beondegi » — Ce sont des chrysalides de vers à soie que l'on fait cuire dans leurs jus. Ils sont un encas très populaire lors de la saison estivale.

mot clés :

  
  

Articles similaires

Meilleurs articles