Des informations essentielles pour qu’un safari se déroule bien au Kenya

poster le 17/Feb/19 dans Voyage pas cher
  
  
image kenya.jpg

Le Kenya est un des pays africains où l’observation de la faune reste l’activité incontournable. Ceux qui n’ont jamais eu l’occasion d’entreprendre un séjour au Kenya sous le signe du safari sont vivement invités à se rendre dans cette contrée.

D’abord, il faut savoir que cette activité est totalement différente d’une simple visite au zoo. En effet, si dansce dernier chaque espèce est rassemblée dans un endroit précis, lors d’un safari, il va falloir chercher les animaux dans leur habitat naturel. Pour pouvoir faire de nombreuses rencontres, les nouveaux-venus devront élargir les zones qu’ils explorent. Le mieux est donc de ne pas se limiter avec la visite d’un seul parc naturel. Il est aussi recommandé d’être accompagné par un professionnel d’un opérateur touristique de renom lors des aventures dans la brousse. En effet, un guide touristique local connaît parfaitement tous les recoins favorisdes animaux en tout genre. La plupart du temps, les devis pour un safari organisé se font directement en ligne et sont souvent gratuits. En outre, les aventuriers qui aiment se lancer dans l’inconnu ont la possibilité d’entreprendre leur safari en solo. Toutefois, il est toujours recommandé d’être prudent en emportant, par exemple, une trousse de secours.

Quand s’adonner au safari sur le territoire kenyan ?

Pour cette partie, il n’y a pas vraiment de moment propice pour une expédition sous le signe de l’observation de la faune locale. Cela dépend de chaque individu ou groupe. Néanmoins, il faut savoir que le pays connaît plusieurs saisons, à savoir la saison pluviale, hivernale et sèche. Que les bourlingueurs fassent leurs séjours au Kenya pendant la période des précipitations ou durant la période sèche, ils trouveront toujours des animaux à photographier. Cependant, durant la saison des pluies, les tarifs affichés par les agences de voyage sont nettement moins élevés.Cela dit, rien ne vaut d’entreprendre un safari en saison sèche. En effet, les rivières commencent à se tarir et les mammifères vont chercher les derniers points d’eau pour s’hydrater. Par ailleurs, la migration des gnous constitue une occasion idéale pour entreprendre un safari au Kenya. Elle a généralement lieu en début juillet.

Le déplacement et le logement

Lorsque les globe-trotters séjourneront au Kenya, ils feront plusieurs déplacements à travers le territoire. Cela implique un moyen de locomotion et en ce qui concerne le type de véhicule à choisir, il est conseillé d’opter pour un 4x4. En effet, dans le pays,les pistes ne sont pas toutes en état. Le tout-terrain est donc le type de véhicule idéal à conduire. À Nairobi, on propose souvent des 4x4 en location. Dans les opérateurs touristiques classiques, on les affiche à 1 000 € la semaine. Il y a aussi les professionnels de la location de 4x4 qui ont dans leur catalogue des modèles un peu plus équipés (ex : 4x4 avec camping intégré sur le toit). Par ailleurs, les logements ne sont pas un problème, car il existe plusieurs établissements d’hébergement sur le territoire. Leur prix et leur genre conviendront à tous les budgets. Dans le parc d’Amboseli, par exemple, les aventuriers pourront dormir dans des lodges construits au milieu de la brousse.


mot clés :

  
  

Articles similaires

Meilleurs articles